LIFESTYLE

Tout le monde sait que Lisbonne est belle mais, en plus de sa beauté, elle fait tout pour attirer le tourisme incentive. Classée par l’ICCA (International congress and convention association)  parmis les villes hébergeant le plus de congrès internationaux, elle une offre une gamme de séjours incentive diverse et variée qui a séduit les organisateurs. Par Franck BOCCARA La cité du fado jouit d’un potentiel touristique énorme avec ses quartiers historiques tels que l’Alfama, le Barrio Alto, le Chiado et Belem qui regorgent de petites ruelles pittoresques avec leurs célèbres «azulejos» (carreaux de faïence) dans lesquelles les visiteurs aiment se perdre. Ou encore le fameux pont du 25 avril, inauguré en 1966, qui domine le Tage et dont la silhouette donne le ton moderne de la ville. Le pont du 25 avril s’est d’ailleurs doté, en 2016 d’un centre d’interprétation appelé Expérience Pilar 7 logé dans l’un de ses piliers. On y accède par ascenseur en voyageant à travers la structure de l’ouvrage pour finalement atterrir sur une terrasse panoramique perchée à 80 m du sol qui révèle une vue splendide sur toute la ville. Afin d’attirer toujours plus d’entreprises, Lisbonne propose des espaces d’exposition très divers. Des plus classiques comme le fameux Palais des Congrès qui s’est agrandi de 20 % en 2003, aux plus typiques comme la célèbre Tour de Belèm. La plupart de ces lieux historiques sont privatisables pour l’organisation d’événements d’entreprises.
Les infrastructures MICE haut de gamme abondent dans la ville, comme par exemple celles construites au parc des Nations pour l’exposition universelle de 1998. Remplie de lieux événementiels prestigieux, la capitale portugaise est devenue une place de choix pour le tourisme d’affaires avec son climat doux et agréable et ses charmants quartiers authentiques comme le très festif Barrio Alto ou l’Alfama. Le quartier de Belem et ses alentours grouillent de solutions événementielles, parmis lesquelles la célèbre tour, le monastère des Hiéronymites , la collection d’art contemporain Berardo ou les légendaires pasteis de nata de la pastelaria de Belem. A l’image de SUD Lisboa, proche du pont du 25 avril, cet espace dernier cri d’une surface de 1 000 m² avec terrasse en rooftop de 750 m² face au Tage est modulable pour recevoir toutes sortes d’événements tels que workshops, déjeuners ,diners, lancements de produits, cocktails avec une capacité maximale de 750 personnes. Le centre-ville aussi a beaucoup investi dans l’offre incentive avec la réouverture et la rénovation du Pavillon Carlos Lopes en 2016 qui peut aujourd’hui accueillir des événements en tous genres, même des foires et expositions jusqu’à 2 900 personnes. Construit à l’origine à Rio de Janeiro pour être le Pavillon des Industries Portugaises lors de l’Exposition Internationale de 1922, celui-ci a été reinstallé en 1932 dans le parc Eduardo VII, qui surplombe le cœur de la ville. Proche de la France et très abordable au niveau des tarifs, Lisbonne a reussi le pari de l’événement d’entreprise . Sachant allier accueil, beauté et efficacité, l’offre lisboète a aussi su séduire les PME et ETI françaises… A juste titre !!

INFORMATIONS :

Lisboa Convention Bureau Rua do Arsenal, 23 • Tél. : +351 210 312 700 Email : atl@visitlisboa.com Internet : www.visitlisboa.com/convention-bureau
Mode in France, premier événement de mode française à s’implanter à Tokyo dès 1996, est l’évènement de référence pour l’ensemble des professionnels de la mode au Japon. Ce programme France Export est reconnu pour être le rendez-vous le plus important en termes d’offre de mode. Il se tiendra cette année du 26 au 28 juillet à Tokyo et permettra de présenter les collections Printemps/été 2023. Organisé par la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, en collaboration avec la Fédération Française de l’Industrie de l’Habillement Masculin (PROMAS) et avec le soutien financier du DEFI, de TEAM FRANCE EXPORT, de FRANCE ECLAT et du CTC, Mode in France Tokyo présente une sélection de marques françaises de prêt-à-porter femme et homme, d’accessoires de mode et bijoux. Ce showroom présente, 2 fois par an, plus d’une soixantaine de collections françaises (mode femme, homme, enfant et accessoires) à un visitorat de plus de 1500 acheteurs et acteurs majeurs de la distribution japonaise (Baycrews, American Rag, Takashimaya, Coïncidence, Tomorrowland, United Arrows, Urban Research, Frameworks, Eastnation, Jupiter Shop Channel, Isetan Mitsukoshi, Ships…).
Homepage - Mode in France Tokyo
L’édition Mode in France du 26 au 28 juillet 2022 sera l’occasion de présenter les collections P/E 2023. Si le contexte international, nous interdisait les déplacements à cette période, l’opération serait transformée en showroom phygital, avec envoi de collections, représentation locale par des commerciaux japonais et l’organisation de rendez-vous digitaux.

Les dates

26 – 28 juillet 2022 Mardi – Jeudi, 10h – 18h Retail tour  : mardi matin 25 juillet 2022 Installation: mardi, 25 juillet 2022, 15 h – 20 h

Le lieu

Event space EBiS 303  1-20-8, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo Code postal : 150-0013 Tél.: + 81 (0) 3 64 47 83 03

Contact

France Ulla Hertzel / Hervé Huchet Fédération Française du Prêt à Porter Féminin uhertzel@pretaporter.com – Tél. +33 (0)1 44 94 70 57 hhuchet@pretaporter.com – Tél. + 33 (0) 6 20 44 67 85 16 rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris www.pretaporter.com Japan Hanako Gunji Présence Co. Ltd KT House A1 Kaminoge 1-3-24 Setagaya-ku 158-0093 TOKYO, Japon info@presence-biz.com – Tél: +81 3 5760 6771

Pour être contacté

Pure London est beaucoup plus qu’un simple salon de la mode. C’est un rendez-vous qui réunit les esprits les plus brillants du secteur de la mode deux fois par an pour présenter les meilleur collections de la saison, renifler les dernières tendances, obtenir des informations commerciales exclusives et créer des connexions avec l’international. La participation française au Choose France @ Pure London S/S 2022 est organisé par HYVE GROUP. Pure London est le principal salon de la mode au Royaume-Uni . Organisé deux fois par an à l’emblématique Olympia London, Pure London est la plate-forme idéale pour les marques émergentes et les plus grandes marques de se connecter avec les acheteurs et les détaillants qui sont les plus importants pour eux. L’évènement bénéficiera des largesses des gouvernements de plusieurs marchés, bien décidés à utiliser ce type d’événement pour doper les exportations après la crise sanitaire. La nouvelle équipe internationale a déjà réussi à s’assurer “des subventions d’acteurs-clés, comme la France et la Pologne, pour soutenir son offre de marques internationales“. En partenariat avec Business France et Team France Export, le programme ‘Choose France‘ de Chèque Relance Export va couvrir 50% des dépenses éligibles des marques françaises décidant de participer au salon, dans la limite de 2 500 €. Pinker Moda – Últimas noticias sobre Moda » Pure London est de ce fait la destination de salon idéale pour les détaillants qui cherchent à élargir leur offre de produits, découvrir leur prochain best-seller et garder une longueur d’avance. Soyez l’une des marques que les acheteurs recherchent chez Pure London . Qui sera présent ? Vous y rencontrerez les acheteurs et les professionnels de l’industrie qui assistent à Pure London chaque saison, des grands noms de la maison aux petites boutiques indépendantes. Chaque saison, nous accueillons les principaux détaillants à travers les portes d’Olympia London, vous aidant à faire connaître votre marque aux acheteurs qui comptent le plus pour vous. Pure London fournit une plate-forme mondiale pour les marques et les designers de vêtements pour femmes, hommes et enfants pour rencontrer les acheteurs qui comptent le plus pour leur entreprise. Rejoignez la prochaine édition à notre retour à l’emblématique Olympia à Londres, du 17 au 19 juillet 2022. Contact: HYVE GROUP Nihat BERKTAS nihat.berktas@hyve.group

Pour être contacté

Le voyage d’affaires revient en force ! Le média américain Bloomberg et le baromètre mensuel du think tank français Marco Polo confirment cette tendance à la reprise. Ce sont les secteurs de la technologie, du commerce de détail, de l’administration et de la défense qui de démarquent par le volume de leurs déplacements tandis que les banques rattrapent leur retard…Petit tour d’horizon

Par Serge de Cluny

“Les pessimistes avaient tort : les voyageurs d’affaires reviennent », se rejouit Andrew Crawley, directeur commercial Monde d’Amex GBT sur Bloomberg TV puisque sa TMC connait un rebond d’activité à 61 % de son niveau pré-pandémique, contre seulement 25 % au pic de l’épidémie d’omicron. De même, CWT (Carlson Wagonlit Travel) confirme que “les réservations dépassent aujourd’hui la moitié des niveaux pré-pandémiques, alors qu’elles ne représentaient que 20 % au début de l’année.”

Le spécialiste du voyages d’affaires FCM Travel confirme lui aussi cette reprise en indiquant que les réservations sont à 80 % par rapport à 2019 et, pour certains endroits, elles ont même légèrement dépassé les chiffres de cette année de référence. « Ça revient beaucoup plus fort que ce que l’on avait prévu », selon un de ses dirigeants.

La question de la durabilité

Ces chiffres sont peut-être les effets d’un phénomène de rattrapage mais cela n’empêche pas les compagnies aériennes de déployer leurs flottes et d’établir leurs réseaux d’avant la pandémie. L’indice Bloomberg World Airlines a repris près de 50 % depuis son plus bas niveau de mai 2020. Delta Airlines affiche de son côté des réservations d’affaires intérieures atteignant 70 % du niveau de 2019, et déclare que la quasi-totalité de ses entreprises clientes prévoient de voyager davantage pendant la 2ème moitié de l’année.

Pour United Airlines, le voyage d’affaires domestique dépassent l’année 2019 à la même période.  « Je pense que ce trimestre, nous serons en mesure de balayer la question Les voyages d’affaires reviennent-ils ? » déclare Scott Kirby, DG de la compagnie, avant de rajouter : « Le fait que les voyages d’affaires se redressent si rapidement nous rend vraiment, vraiment confiants.« 

Ces perspectives positives connaissent cependant un certain bémol car le voyage d’affaires connait des disparités au niveau international. L’Asie casse un peu la tendance avec par exemple la plus grosse destination du continent qu’est la Chine où des villes entières sont encore confinées ainsi qu’à Hong Kong qui a adopté une politique extrème dans laquelle les visiteurs étrangers sont mis en quarantaine des leur arrivée.

Quid de la France ?

C’est en Amérique du Nord que cette tendance est la plus marquée mais l’Europe, et notamment le France, connaissent un phénomène similaire. Le think tank Marco Polo qui s’est occupé de mesurer l’activité du secteur dans un marché européen, confirme qu’en France les données chiffrées sont plus encore plus encourageantes puisque l’activité de mai 2022 augmente de 14% par rapport à celle du mois d’avril et atteint 90% de son niveau de mai 2019.

Cette forte hausse représente un indice d’autant plus positif qu’elle constitue « une performance d’autant plus remarquable qu’elle s’est réalisée dans un contexte où l’offre n’a pas toujours été en mesure de satisfaire la demande, pour des raisons de disponibilité des matériels et/ou du personnel, notamment dans l’aérien », analyse-t-on du côté du think tank. 

Air France poursuit sa politique de montée en gamme en misant sur un confort optimal pour les voyageurs. La compagnie aérienne française vise toujours plus haut avec un renouvellement de sa flotte, une rénovation de ses salons, une offre de restauration plus durable signée par des chefs étoilés en cabines Business et La Première. Air France est bien décidée à incarner l’image du « French Touch » et à se faire une place parmi le top des compagnies d’aviation mondiales.

Par Lætitia Conti

Air France vient d’annoncer ces derniers jours que ses tout derniers sièges allaient être installés, à bord de douze B777-300, en classe Affaires (48 fauteuils) ainsi qu’en Premium Economy (48) et Economy (273) à partir de ce mois de septembre, le premier à destination de New York-JFK.

Son offre La Première, qui est proposée sur certains B777-300 (ses A350 sont configurés tri-classe Business-Premium-Economie), va aussi être optimisée. Créées en 2014, les suites La Première d’Air France sont disponibles cet été pour des destinations « emblématiques » en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique et au Moyen-Orient, selon la demande. Pour l’Asie, la compagnie francaise attendra que la situation sanitaire et ses restrictions soient plus claires. “Même au plus fort de la crise Covid, nous avons pu observer l’attractivité d’une telle offre pour nos clients, particulièrement sur l’axe nord-atlantique, sur lequel le taux d’occupation en cabine La Première est aujourd’hui plus élevé qu’en 2019 » explique Benjamin Smith, le directeur général d’Air France-KLM en précisant qu’il a hâte de dévoiler la nouvelle cabine équipée aux plus hauts standards mondiaux.

Air France se réjouit de travailler en ce moment à la conception d’une cabine de voyage, La Première totalement inédite. Actuellement en phase de design, ce nouveau concept sera dévoilé durant la saison hiver 2023/2024, avec de premières mises en service dans les mois suivants. Cette nouvelle cabine se veut être “la plus longue” du marché en offrant jusqu’à trois espaces de vie modulables et complètement privatifs : un siège, une méridienne et un lit entièrement plat. Air France promet que la cabine nouvelle génération sera proposée sur un plus nombre d’appareils qu’aujourd’hui.

Les entreprises françaises bénéficient de relais très actifs aux Emirats Arabes Unis qui couvrent les attentes d’entreprises de tout secteur et de toute taille dans un pays riche et friand de « French Touch ». En voici les dernières nouvelles… Par Franck Boccara Les Émirats Arabes Unis sont un Etat fédéral regroupant sept émirats dont les plus connus sont Abou Dhabi et Dubaï avec lesquels la France a le plus d’échanges. En effet, Les Emirats sont le deuxième partenaire commercial de la France dans le Golfe, après l’Arabie Saoudite. Les exportations tricolores ont triplé ces dix derniéres années dans les Émirats pour atteindre presque 4 milliards d’euros dans des secteurs comme le parfum, les produits cosmétiques et pharmaceutiques, les Airbus (la compagnie Emirates a déjà reçu plus d’une centaine d’A380), le matériel de transports ou les produits alimentaires. La France est le troisième investisseur dans les Emirats, derrière le Royaume Uni et l’Inde. Plus de 75% des entreprises françaises du CAC 40 y sont implantées. Les Émirats comptent aussi la plus forte communauté d’expatriés français du Moyen-Orient: ils sont près de 30 000. Des réseaux d’affaires efficaces Le French Business Council (FBC) de Dubaï qui fait office de chambre de commerce française sur place inaugure ces jours-ci un nouveau centre d’affaires pour accompagner les PME et ETI françaises qui souhaitent investir ou s’implanter sur ce marché. C’est pour répondre à l’intéret croissant de nos entreprises pour la destination « Emirats » que le FBC ouvre cette structure consacrée aux PME et ETI. Cette belle initiative s’inscrit totalement dans la stratégie gagnante de FBC qui s’affirme comme la plus grande Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Moyen-Orient avec des entreprises partenaires comme Schneider Electric, Dulsco, FedEx, Chalhoub Group et bien d’autres…. Business France avec son bureau local ou encore Bpifrance ont, de leur côté, organisé du 22 au 25 avril une campagne de promotion du savoir-faire français dans l’hôtellerie-restauration qui s’est terminée par une soirée au Burj Al Arab, le fameux hôtel en forme de voile de Dubai. Les enseignes présentes pour cette campagne de séduction sont B&B Hôtels, Potel & Chabot, Louvre Hôtels, Paris Inn, Les Bains, Oceania Hôtels, Compagnie Dumas, Ecole supérieur d’hôtellerie de Paris, Epicure, Grand Luxury Hôtel qui sont venu ressentir le potentiel et les opportunités énormes d’un lieu incontournable du tourisme mondial. L’ambassade de france et son service économique sont, pour leur part, située à Abou Dabi.  

Mesurer le bonheur… est-ce possible ? Visiblement oui puisque le World Happiness Report créé par l’ONU publie depuis une dixaine d’années un classement du bonheur dans 150 pays. Partant du principe que le bonheur participe aux progrès des sociétés, ce rapport prend en compte plusieurs facteurs subjectifs.

Par Lætitia Conti

L’année 2021 a été fortement marquée par la crise sanitaire et le rapport du bonheur n’a pas manqué d’intégrer ce paramètre aux facteurs de décision. Voici donc la liste des 10 pays qui tiennent le haut du classement avec, sans surprise, les pays nordiques et notamment la Finlande qui garde la première place pour la cinquième année consécutive. La France ne fait pas partie de ce top 10 et se classe à la 20ème place du classement juste derrière la Belgique.

Les 10 pays dans lesquels on serait le plus heureux

  1. Finlande
  2. Danemark
  3. Islande
  4. Suisse
  5. Pays-Bas
  6. Luxembourg
  7. Suède
  8. Norvège
  9. Israël
  10. Nouvelle-Zélande

La particularité du classement de 2021 est que selon le WHP, on observe “une tendance modérée à la hausse du stress, de l’inquiétude et de la tristesse dans la plupart des pays, ainsi qu’une légère baisse à long terme de la joie de vivre”. Le rapport met en avant l’importance de la confiance et la hausse générale de la bienveillance au cours de cette année de pandémie et constate que dans chaque région du monde, “la proportion de personnes qui ont donné de l’argent à des œuvres caritatives, aidé des étrangers et fait du bénévolat a fortement augmenté”. 

Comment mesure-t-on le bonheur ?

Ce classement du bonheur 2021 dans les 150 pays a pris en compte de nombreux facteurs qui ont été étudiés avec attention. Au-dela du revenu, de l’espérance de vie et même du soutien social, le bien-être subjectif était au centre des analyses et concernait trois principaux indicateurs : les évaluations de la qualité de vie, les émotions positives et les émotions négatives.

Pour mesurer ces facteurs et arriver à des résultats tangibles et précis, de nouveaux procédés d’évaluation sont sans cesse élaborés. Par exemple, une technique a été développée pour mesurer le contenu du bonheur dans les écrits (livres, réseaux sociaux,…) grâce au calcul de la fréquence de différents types de mots. Cela a permis de constater que les références au bonheur sont en augmentation permanente ces dix dernières années. De plus, les références à l’argent sont en diminution et sont devenues moins fréquentes que les références au bonheur.

Enfin, une grande importance a été accordée aux “biomarqueurs” du bonheur en partant du constat que “les gènes dont nous héritons fournissent des indices importants sur les raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus heureuses que d’autres”. 

Hilton fait son retour à Cannes avec un hôtel situé dans le très central quartier du Suquet offrant une vue imprenable sur la méditerranée et le Vieux-Port. Pour la partie business, l’établissement sera doté de 380 m² d’espace évènementiel et de salles de conférence donnant sur la mer.

Par Lætitia Conti

Le groupe hôtelier américain avait quitté Cannes depuis quinze ans avec la disparition du Noga Hilton (actuel JW Marriott)…le voici de retour. Hilton vient en effet d’annoncer un accord de franchise avec SNC Société d’Exploitation Nouvelle du Soleil d’Or, une filiale de SDPNE.

L’actuel hôtel Radisson Blu sera rebaptisé au nom de l’enseigne lifestyle Canopy by Hilton au printemps 2023 et subira de nombreux travaux de rénovation. L’établissement comptera 143 chambres, une piscine intérieure, une piscine extérieure, un roof top avec vue sur la mer et le vieux port et bénéficiera d’une nouvelle esthétique signée par le designer Ramy Fischler. Pour la partie tourisme d’affaire, l’hôtel sera équipé de 380 m² d’espace évènementiel et de conférence, avec des salles qui donnent sur la mer.

L’hôtel sera idéalement situé dans le quartier médiéval pittoresque « le Suquet ». Piétonnié et sillonné de ruelles pavées escarpées typiques du vieux Cannes où il est bon de se perdre au grès des envies, le quartier offre une ambiance très conviviale avec ses artisans, ses boutiques de luxe et son marché Forville, célèbre pour ses fleurs et ses produits locaux.

Comment visiter la région PACA à petit prix ? – La vie simple

Le premier hôtel de la marque Canopy by Hilton avait ouvert l’année dernière à Paris, près du Trocadéro. Le portefeuille français d’Hilton s’étend aujourd’hui à de nouvelles marques telles que Tapestry Collection by Hilton et le groupe hôtelier a inauguré récemment de nouveaux établissements, notamment à Tours et au Havre. Le groupe possède à présent une vingtaine d’hôtels en France, dont le Hilton Paris Tour Eiffel et mise clairement sur le potentiel touristique français en multipliant ses investissements dans l’hexagone depuis quelques temps. De plus, le groupe hôtelier a pour projet d’ouvrir une vingtaine d’établissements de plus dans le pays pour les prochaines années.

Alors que plus en plus de clients et collaborateurs s’intéressent aux actions des entreprises et se font entendre lorsqu’elles ne correspondent pas à leurs attentes, 2022 sonne comme une année charnière. Les thèmes d’engagement RSE, de fidélisation des salariés, et d’image de marque sont plus que jamais au centre des préoccupations et c’est précisément à ces enjeux que le sponsoring sportif vient répondre .

Par Camille Wattel, Fondatrice de SportsWIDE

La question pour les entreprises est alors de savoir comment innover en termes de communication, afin de générer de l’engagement auprès de leurs clients et des collaborateurs ?

Le sponsoring sportif améliore l’image de marque des entreprises

De par les valeurs universelles qu’il véhicule (engagement, rigueur, dépassement de soi), le sport un vecteur de communication et de communion très puissant et très apprécié. Deux français sur trois ont une opinion positive du sponsoring sportif et 6 français sur 10 le trouvent
plus efficace que la publicité selon une étude Occurrence parue en 2019.
Les entreprises ont donc tout intérêt à choisir cette stratégie de communication d’autant plus qu’il mobilise de plus en plus de publics différents, que de grands événements sportifs internationaux vont s’enchaîner en France, et que les sportifs de haut-niveau sont de plus en
plus écoutés. N’oublions pas d’ailleurs qu’à quelques exceptions près, la majorité de ces sportifs de haut-niveau ne vit pas de son sport…

Sport et entreprise : mêmes valeurs ?

Le sponsoring sportif pour humaniser ses engagements RSE

La précarité des sportifs de haut-niveau donne alors une autre dimension au sponsoring sportif. Outre l’impact positif qu’il a sur l’image externe des entreprises, il permet aussi d’ancrer leurs engagements dans une démarche économique et sociale très concrète.
Aussi, le sponsoring sportif est une autre manière de sensibiliser aux thèmes de la diversité et de l’inclusion des personnes en situation de handicap en entreprise. En effet, malgré les actions mises en place par les institutions, les associations ou les médias, l’inclusion des
personnes en situation de handicap reste aujourd’hui difficile. Le sponsoring d’athlètes paralympiques au service d’une politique de RSE forte, vient parfaitement humaniser les actions de l’entreprise, et favoriser le dialogue.

Sponsoring sportif, attractivité, et communication interne

Pour finir, le sponsoring sportif est un magnifique moyen de dynamiser la vie interne de l’entreprise. Comme dans le monde de l’entreprise, la vie des sportifs de haut-niveau est rythmée par des échéances, des succès, des échecs, des remises en questions… Les parallèles entre les deux mondes sont indiscutables. Le sponsoring de sportifs permet aux collaborateurs et
aux clients de s’inspirer de leur état d’esprit. Ils pourront donc aborder les problématiques auxquels ils se confrontent d’une autre manière. Venir rapprocher les calendriers de l’entreprise et celui des sportifs soutenus est également une bonne manière de donner vie à la communication interne de l’entreprise… et de la diversifier !

Créer des partenariats avec des sportifs de haut-niveau mobilise également car c’est une manière concrète d’intégrer l’activité physique à l’entreprise. Cette dernière étant si importante pour le salarié, mais aussi pour l’entreprise ! Une récente étude démontre qu’intégrer le mouvement physique dans sa stratégie d’entreprise permet d’augmenter la
productivité des entreprises, d’augmenter sa rentabilité et de réduire l’absentéisme.

Plus rien ne semble empêcher les entreprises de choisir de s’engager auprès de sportifs… Plus rien ? Ou presque ! Parce que le sponsoring sportif est difficile à mettre en place dans les entreprises dont ce n’est pas le cœur de métier, SportsWIDE vous accompagne dans la création de partenariats accessibles avec des sportifs olympiques/paralympiques qui leur
ressemblent !

N’attendez plus pour vous lancer, la balle est dans votre camp !

Bonne nouvelle ! La crise sanitaire et l’incertitude sur l’avenir du tourisme n’inquiète pas la chaine hôtelière lifestyle Mama Shelter qui prévoit d’ouvrir trois établissement en 2022 (Lisbonne, La défense et Dubaï) et quatre autres hôtels l’année prochaine (Bucarest, Rennes, Dijon et Sao Paulo).

Par Serge de Cluny

Intégrée dans le pôle d’hôtels « lifestyle » Ennismore (dont le groupe Accor est actionnaire majoritaire depuis deux ans), Mama Shelter ne compte pas freiner son rythme de développement. Cette marque très en vogue, fondée par Serge Trigano en 2008, prévoit d’inaugurer une vingtaine de nouveaux hôtels à travers le monde d’ici 2025.

Pour cette année, Les projets commencent en trombe et la première ouverture aura lieu dans la péninsule ibérique ce mercredi 12 janvier avec le Mama Lisboa (130 chambres) situé en plein centre de Lisbonne, la capitale portugaise.

Ensuite, c’est le mardi 1er mars que sera inauguré le Mama Paris La Défense, la troisième adresse parisienne de la marque (après ceux de la rue de Bagnolet et de la Porte de Versailles). L’hôtelier a choisi un immeuble de bureaux Litwin réaménagé du quartier Bellini pour y ouvrir un établissement de 211 chambres doté d’un rooftop offrant une vue magnifique sur la ville lumière ainsi que de plusieurs salles de réunions et de deux restaurants. L’esprit de cet hôtel conviendra aussi bien à une clientèle d’affaires que de loisir.

La troisième ouverture de 2022 aura lieu à la fin de l’année à Dubaï, avec un Mama comprenant 197 chambres et 192 appartements ainsi que plusieurs points de restauration, un cinéMama en plein air et une superbe terrasse équipée de quatre piscines. Un autre hôtel devrait également ouvrir dans la région, à Bahreïn, à une date encore inconnue.

L’année 2023 ne sera pas moins riche en projets puisque dès le mois de janvier est prévue l’ouverture du Mama Bucharest (123 chambres) dans le quartier français de la capitale roumaine. Ensuite on reviendra dans l’héxagone avec l’inauguration en début d’année du Mama Rennes, en plein centre-ville à la Place des Lices, d’un établissement de 119 chambres doté d’un restaurant, un rooftop et un spa avec piscine. Au printemps, c’est à Dijon qu’un Mama 124 chambres réparties sur 5 étages va ouvrir, il sera équipé d’un restaurant et d’un CinéMama. Enfin, l’année 2023 se terminera avec l’inauguration du Mama Sao Paulo (123 chambres) qui sera le deuxième hôtel de la marque au Brésil après celui de Rio de Janeiro.

Pour mémoire, le Mama Shelter a commencé son histoire avec le Paris East, son premier établissement en 2008 puis a rapidement poursuivi son développement à Marseille, Lyon, Bordeaux, Los Angeles, Rio, Prague, Belgrade, Toulouse, Lille, Londres, Paris West, et enfin Luxembourg (en 2020) et Rome (mai 2021). Une belle expansion et un belle preuve de courage et d’optimisme en pleine période de crise sanitaire !

1 / 71234567
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER
AUX DERNIÈRES NOUVELLES

Le respect de votre vie privée est notre priorité

L’accès au site implique l’utilisation de cookies mais celle-ci est subordonnée à votre consentement.