INTERNATIONAL

Le Royaume-uni est officiellement sorti de l’Union européenne le 31 janvier dernier mais cela va-t-il avoir un impact pour les épargnants français, notamment lorsqu’ils sont détenteurs d’un PEA comprenant des actions de sociétés britanniques. Voyons les dispositions de l’administration sur cette question.

Par Serge de Cluny

La règle de base précise que les titres sont éligibles au PEA (plan d’épargne en actions) et au PEA-PME uniquement s’ils sont émis par des sociétés dont le siège se trouve dans un état membre de l’Union européenne (UE) ou dans un autre état partie à l’Espace économique européen (EEE) ayant conclu avec la France une convention d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscale ou une convention fiscale comportant une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales (4° du I de l’article L. 221-31 du code monétaire et financier).

Cette règle relative au lieu du siège social de la société émettrice des titres s’apprécie de façon permanente. Cela veut dire qu’au cas où le Royaume-Uni ne fait pas partie de l’accord sur l’EEE après son départ de l’UE, les titres émis par des sociétés britanniques ne seront plus éligibles aux PEA et PEA-PME. Plus encore, la détention au sein du PEA ou du PEA-PME de titres ayant perdu leur éligibilité constituerait de fait un manquement à leurs règles de fonctionnement et sont censés entraîner leur clôture (article 1765 du Code général des impôts).

Cependant, afin d’éviter cette clôture, l’administration va mettre à la disposition de l’épargnant français une procédure de régularisation d’un délai maximum de deux mois à partir du transfert du siège de la société dans un État ni membre de l’UE ni partie à l’accord sur l’EEE. Cette solution aura pour effet de placer le contribuable entre deux possibilités :

  • Retirer le PEA des titres inéligibles par le biais d’un versement compensatoire en numéraire d’égal montant. Par contre, si l’épargnant en fait la demande auprès de son prestataire financier et si la durée de blocage du plan est satisfaite, ce retrait pourra être considéré comme un retrait classique n’emportant pas de versement compensatoire et sera donc soumis aux prélèvements sociaux dans les conditions de droit commun.
  • Céder dans le PEA les titres devenus inéligibles.

Ce scénario se base sur l’absence de ratification de l’accord général de sortie du Royaume-Uni mais il reste bien sur à mettre au point le cadre, beaucoup plus large, de la future relation entre le pays et ses ex-partenaires.

L’Atelier Afrique du Sud 2020 vient s’inscrire dans un contexte favorable et une actualité riche dans les relations bilatérales entre les deux pays. L’évènement donne rendez-vous aux PME et ETI françaises pour leur faire connaitre les opportunités qu’offre ce pays à la puissante base industrielle, au secteur financier et juridique de premier plan, disposant d’une véritable classe moyenne et qui s’impose comme une véritable plateforme vers toute l’Afrique australe.

En effet, après le Forum d’affaires France-Afrique du Sud à Johannesburg en octobre 2018, Ambition Africa 2019 en octobre dernier à Bercy, l’ »Investment Summit » du Président Ramaphosa à Johannesburg et le déplacement envisagé du Président de la République française sur place en 2020, l’Atelier Afrique du Sud 2020 tombe à point pour affirmer la présence économique française dans cette partie de l’Afrique.

Au programme

Débat animé par Léocadie EBAKISSE, Fondatrice de TALENT’S AWAKE 

– 8h30 : Accueil des participants
  • 9h00 : Allocutions d’ouverture

Christophe LECOURTIER : Directeur Général BUSINESS FRANCE

SE Tebogo SEOKOLO : Ambassadeur d’Afrique du Sud en France

SE Aurélien LECHEVALLIER : Ambassadeur de France en Afrique du Sud

– 9h15 : Table ronde introductive: Les clefs du succès pour se développer en Afrique du Sud
  • Situation économique et financière / enjeux et perspective politiques

Bertrand FURNO : Chef du Service Économique Régional en Afrique australe

Nicholas BORAIN Analyste politique, BNP Paribas Afrique du Sud

  • Opportunités et défis 

Hervé HELIAS : Chairman & CEO, Groupe MAZARS

Jeffrey SCHULTZ : Chef Économiste, BNP Paribas Afrique du Sud

Bertrand FURNO : Chef du Service Économique Régional en Afrique australe

Axel BAROUX : Directeur Afrique Sub-saharienne, BUSINESS FRANCE

  • Les entreprises françaises en Afrique du Sud : Quelle image ?

Jean-Claude LASSERRE : CEO Afrique de SAINT GOBAIN et Président Comité CCEF Afrique du Sud

Yves GUENON : Président de la FSACCI et Vice-président du Comité CCEF

Axel BAROUX : Directeur Afrique Sub-saharienne, BUSINESS FRANCE

– 10h30 : Infrastructures, mobilité et logistique : Réinventer la ville en Afrique du Sud !

Jean-Claude LASSERRE : CEO Afrique de SAINT GOBAIN et Président Comité CCEF Afrique du Sud

Hervé PERRON : Directeur Commercial Régional Afrique du Sud et de l’Est, BOLLORE LOGISTICS

Olivier GRANET : Président Directeur Général, KASADA CAPITAL MANAGEMENT

Yves GUENON : Président de la FSACCI et Vice-président du Comité CCEF

11h15 : Pause-café / Networking
– 11h35 : Programme Young Entreprise Initiative : Pitch des 3 Start-ups Sud-Africaines sélectionnées dans le cadre du programme

Nneile NKHOLISE : CEO, 3DIMO 

Tshidso RADINNE : CEO, RAPHTA

Kaveer BEHAREE : CEO, UBIQUITY AI

– 11h50 : Quels nouveaux modes de consommation ? Panorama du secteur Retail & Enjeux et opportunités dans le secteur de la Santé

Michelle OLCKERS : Co-CEO, MAZARS Afrique du Sud

BNP-RCS

Leroy Merlin

– 12h35 : Relations Afrique du Sud – France et perspectives bilatérales 2020

SE Tebogo SEOKOLO : Ambassadeur d’Afrique du Sud en France

SE Aurélien LECHEVALLIER : Ambassadeur de France en Afrique du Sud

– 12h55 : Clôture de la matinée

Axel BAROUX : Directeur Afrique Sub-saharienne, BUSINESS FRANCE

– 13h00 : Déjeuner networking
– A partir de 14h30 : Rendez-vous individuels avec les experts du marché sud-africain

Ce programme est communiqué à titre indicatif et peut être modifié

Adresse : 77 Boulevard Saint-Jacques, 75014 Paris, France

INSCRIVEZ – VOUS à l’atelier Afrique du Sud 2020 !

Impact Europe ! C’est le nom du programme d’accélération lancé par Business France pour accompagner et favoriser le succès des start-up françaises aux Royaume-Uni et en Allemagne, qui représentent des marchés attractifs mais réputés compétitifs.

Par Serge de Cluny

Après la création d’Impact USA et d’Impact China, Business France lance ce nouveau programme pour mieux préparer nos start-up à exporter leurs produits en répliquant ce dispositif d’accompagnement sous l’égide des bureaux Business France au Royaume-Uni et en Allemagne.
«  Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont les trois marchés européens privilégiés des investisseurs en capital-risque. Selon le Baromètre EY du capital-risque en France, ces 3 pays ont attiré 65% des investissements européens en 2018 « , précise Business France dans un communiqué qui explique que le but est de « leur permettre de réaliser en 10 semaines le cheminement qui devrait être parcouru habituellement en 18 mois« . Pour cela, Impact Europe devrait leur permettre d’étendre leur réseau sur place, de bénéficier de l’expérience de mentors locaux et d’entrepreneurs français déjà installés afin de pérenniser leur développement au Royaume-Uni et en Allemagne.

Mais la concurrence risque de s’avérer rude car au Royaume-Uni, la high-tech représentent plus de 1 400 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 500 000 start-ups y sont créées. « Le nombre de sociétés en hyper-croissance au Royaume-Uni a atteint les 36 500 entreprises en 2018. Parmi elles, 72 d’entre elles sont devenues des licornes« , selon Business France. Ces chiffres ont pu être atteint grace à une accessibilité des financements combinée à une profusion des talents et des débouchés commerciaux, notamment internationaux même si les start-up « y rencontrent une concurrence exacerbée et des attentes élevées de la part des opérateurs locaux« , d’après Isabelle Tibayrenc, responsable du département Tech & Services innovants de Business France au Royaume-Uni.

Quant au marché allemand, il est caractérisé par une concentration de l’activité tech au sein de sa capitale. Le programme Impact Allemagne va donc s’efforcer de montrer les opportunités hors Berlin. « Une Tech française de l’assurance ou de la finance devrait par exemple plus s’intéresser à des villes comme Francfort ou Munich« , nous explique Martin Gramling, Responsable du département Tech & Services innovants de Business France en Allemagne.

150 jeunes pousses présentant des plans de développement pour le Royaume-Uni ont d’ores et déjà été identifiés, ainsi que 300 pour l’Allemagne. Les secteurs de la Fintech, la Martech, le Retail Tech, la CultureTech et ou encore les logiciels sont les plus représentés. Basé à Londres et Düsseldorf, Impact Europe appliquera la même méthode qu’Impact USA, qui se déploit sur deux phases sur 6 mois :  » Learn & Dive « , pour se plonger réellement dans le nouveau marché et  » Take-off « , pour actionner son envol sur ce marché et accéder à un appui local dans la génération de leads commerciaux.

Les start-up de la tech intéressées par ces pays sont invitées à déposer leur candidature sur events-export.businessfrance.fr/impact-europe

Les vœux Amériques 2020 du MEDEF International vous attendent, comme à chaque début d’année, autour d’un cocktail pour venir échanger et vous informer sur les futurs projets et actions organisés sur le continent américain par le MEDEF International durant l’année 2020. 

Les vœux Amériques 2020 se tiendront en présence des présidents de conseil, des ambassadeurs du continent basés à Paris, des responsables d’administration, partenaires et représentants d’entreprises françaises membres de MEDEF International. L’évènement sera articulé autour d’un cocktail auquel participeront les intervenants suivants :

Philippe DELLEUR, Président du conseil d’entreprises France – Pérou, Senior Vice-Président Affaires Publiques d’Alstom

Alexis DUVAL, Président du conseil d’entreprises France – Brésil, Président du directoire de Tereos

Bruno DU PRADEL,  Directeur Affaires Publiques Internationales de Airbus – Représentant M. Guillaume FAURY, Président du conseil d’entreprises France – Canada, Président du groupe Airbus

Jacques GERAULT, Conseiller institutionnel au sein de CMA CGM – Représentant de M. Rodolphe SAADE, Président du conseil d’entreprises France – Amérique centrale & Caraïbes, Président Directeur général de CMA CGM

Michel KEMPINSKI, Président du conseil d’entreprises France – Chili, Président de Sulo

Guillaume LEROY, Vice-président du conseil d’entreprises France – Argentine, Country Chair France et Président Directeur Général de Sanofi France

Jean-Pierre LOUBINOUX, Président du conseil d’entreprises France – Argentine, Directeur général honoraire de l’Union internationale des chemins de fer

Pascal OLLIVIER, Vice-président du conseil d’entreprises France – Amériques centrale et Caraïbes, Président de Maritime Street

COORDONNÉES

Adresse : MEDEF – 55 Avenue Bosquet – 75007 Paris

Le mardi 21 janvier de 19:00 à 21:00

JE M’INSCRIS

TARIFS

Tarif adhérent
150,00 € HT (180 € TTC)

Tarif non-adhérent
225,00 € HT (270 € TTC)

CONTACTS

Alban GIRARD

Chargé de projet Amériques et Economie maritime
+33 1 53 59 16 10
agirard@medef.fr

Yasmine SAWAN

Chargée de projet junior Amériques
+33 1 53 59 16 35
ysawan@medef.fr

Louise LIMARE

Chargée Événementiel & Logistique
+33 1 53 59 16 23
llimare@medef.fr


Pour la onzième année consécutive, Le MOCI a organisé en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France et avec le concours de Bpifrance, la cérémonie du Palmarès des PME et ETI leaders à l’international. L’évènement, s’est tenu dans le cadre de la clôture de la douxième édition du rendez-vous annuel de l’export des PME en Ile-de-France « Faites de l’international ! ». Voici, sans plus tarder et sans détour, le palmarès des PME et ETI leaders à l’international pour cette année 2019.

Par Franck Boccara

Le prix Exportateur de l’année 

C’est Frédéric Lescure, dirigeant de l’entreprise Socomore à Vannes dans le Morbihan qui est le lauréat. Le prix lui a été décerné pour sa stratégie de développement export à long terme qui a permis une croissance export d’au moins 10% depuis 2017 pour atteindre aujourd’hui plus de 30% du chiffre d’affaire. Socomore propose des solutions expertes de préparation, contrôle et traitement de surfaces avant collage et assemblage pour l’industrie du transport aérien, automobile et ferroviaire.
Prix parrainé par Air France.

Le prix Entreprise exportatrice de l’année 

C’est l’entreprise Mecalac basée à Annecy-le-Vieux en Haute-Savoie qui a été récompensée pour une série de performances à l’international avec plus de 30% de son chiffre d’affaire et une progression de plus de 10% cette année. Mecalac commercialise du matériel de construction compact et innovant pour les chantiers urbains.
Prix parrainé par Coface.

Le prix Jeune pousse globale de l’année 

Le prix a été décerné à Exotec Solutions, une start-up située à Croix dans le département du Nord pour avoir mis en place, dès le début, une politique d’investissement (R&D, infrastructures, ressources humaines…) et une organisation à l’étranger (V.I.E, distributeurs, bureaux…) qui ont permis une croissance exponentielle de son CA à l’international. Exotec réalise des systèmes de préparation de commande basés sur des flottes de robots évoluant dans les trois dimensions.
Prix parrainé par Stratexio.

Le prix Savoir-faire exportateur de l’année 

C’est la société Bohin France de Saint-Sulpice-sur-Risle dans l’Orne, qui se trouve être la dernière manufacture française d’épingles et d’aiguilles de qualité, qui s’est vu décerner ce prix pour son savoir-faire traditionnel et sa capacité d’adaptation pour percer sur de nouveaux marchés étrangers (normes, robotisation, OEA…). C’est davantage la progression des vente à l’export due aux initiatives prises qui a été recompensée, plus que le montant des ventes export.
Prix parrainé par Dachser.

Les lauréats du palmarès 2019 des PME et ETI leaders à l’international

Le prix Produit export de l’année 

Le gagnant de ce prix est Toutenkamion à Ladon dans le Loiret, fabricant de cabines poids-lourds et unités mobiles, pour sa réussite à l’international due à une politique d’innovation soutenue et à la mise en place de structures (V.I.E, distributeurs, bureaux…)
Prix parrainé par Le CIAN.

Le prix Exportateur francilien de l’année

On peut féliciter Socomate International dont le siège est à Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne pour se prix qui distingue cette entreprise d’Île-de-France dont le chiffre d’affaires export a connu une progression de plus de 10 % par rapport à l’année précédente et dont la part de l’international dans le chiffre d’affaires dépasse les 30 % grace à la volonte de son dirigeant qui a fait de l’international un axe de développement stratégique.
Prix parrainé par la CCI Paris Ile-de-France.

Le prix Meilleure performance au grand export

C’est ECM Technologies, fabricant de fours industriels à Grenoble en Isère, qui a recu ce prix distinguant une entreprise dont la croissance à l’export est régulière depuis trois ans hors de l’Union européenne (par exemple en Afrique ou encore dans l’Asean).
Prix parrainé par Crédit Agricole.

Le prix Exportateur de services de l’année

La lauréate est la société Esker à Villeurbanne en Isère. Elle a reçu ce prix qui distingue un prestataire de services ou fournisseur de prestations intellectuelles dont le CA export a progressé d’au moins 10 % avec une part minimum de 30 % de son CA consacré à l’international. C’est le cas de cette entreprise qui éditant la plateforme Esker qui aide les entreprises à digitaliser leurs processus Purchase-to-Pay (P2P) et Order-to-Cash (O2C) tout en contribuant à une meilleure collaboration entre fournisseurs et clients.
Prix parrainé par Bureau van Dijk.

Le prix Meilleure accélération à l’international de l’année

C’est Enogia de Marseille, dont l’activité est de convertir la chaleur en énergie propre, qui s’est vu offrir ce prix distinguant une PME ou ETI participant ou ayant participé à un programme accélérateur de type Bpifrance ou Business France et ayant connu durant cette période un taux de croissance important à l’international.
Prix parrainé par Business France.

Le prix Meilleure opération de financement export de l’année

Prix décerné à Fonroche Lighting située à Roquefort dans le Lot-et-Garonne pour avoir gagné un marché à l’export grâce à un des nouveaux instruments de financement export public de Bpifrance dans les 12 derniers mois. Cette entreprise conçoit et propose de l’éclairage public solaire autonome.
Prix parrainé par Bpifrance.

Les rencontres d’affaires francophones, placées sous le haut-patronage du ministère de l’Europe et des affaires étrangères et organisées en partenariat avec Bpifrance et la CCI FRANCE INTERNATIONAL auront lieu le jeudi 28 novembre 2019 au Marriott Rive Gauche. Vous êtes invités par Bpifrance à participer gratuitement au plus grand rendez-vous d’affaires francophones et internationales multi-secteurs d’activités organisé en France.

La francophonie peut vous servir de porte d’entrée vers l’international ! En effet, le caractère international de la langue française, qui découle principalement de l’étendue de sa maîtrise à la surface du globe, rassemblent 300 millions de locuteurs. Apprise comme une langue étrangère dans tous les pays du monde, médium de communication utilisé par une trentaine de pays dans leur relations internationales, notre langue occupe de fait une place significative dans les échanges commerciaux, les industries culturelles, les médias, le numérique, la science et les réunions internationales… Autant en profiter !

Le programme des rencontres d’affaires francophones

Une série de conférences, tables rondes et ateliers ou B2B pré-qualifiés seront proposés durant l’évènement qui aura pour thème 2019 « le management interculturel ». Plus de 1000 chefs d’entreprises et délégations internationales seront présents.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères fera l’honneur de sa visite en plus du haut patronage qu’il apporte à l’événement. Il sera aux côtés de Catherine Cano, administratrice de la Francophonie (OIF) à l’ouverture par David Kassar, président de Mission Internationale et organisateur des rencontres.

Le village francophone au CES de Las Vegas 2020, véritable point de convergence de la francophonie économique et digitale sera présenté avec une délégation Mission Internationale que vous pouvez rejoindre dès à présent lors de votre inscription aux Rencontres d’Affaires Francophones.

Bpifrance est heureux de vous faire bénéficier d’entrées gratuites (code de réduction : BPIF-VISI-ISTR) pour ces prochaines rencontres (hors délégation #CES2020). 

Le sultanat d’Oman est une destination touristique de plus en plus prisée par les français et ce n’est pas un scoop. Ce que l’on sait moins, c’est que ce petit pays s’ouvre clairement au MICE et au tourisme d’affaire en offrant aux entreprises toutes les solutions de congrès, évènements et incentive.

Par Franck Boccara

Avec des paysages variés allant d’immenses plages à des déserts mythiques en passant par des montagnes où la faune et la flore vous surprendront, le sultanat d’Oman saura séduire les touristes les plus blasés, notamment les français dont la fréquentation est en forte hausse.

Le sultanat, qui voit dans le tourisme un moyen de diversifier une économie fortement dépendante du pétrole, a bien compris le potentiel du segment tourisme d’affaire en adoptant une stratégie d’investissement dans des infrastructures à la hauteur des ses ambitions.

Une salle de conférence du centre de convention

Parmi ces infrastructures business, Oman s’est doté d’un centre de convention à faire palir plus d’une capitale occidentale. Ouvert en 2016, ce lieu proche de l’ancien aéroport de la capitale Mascate comptait jusqu’à présent cinq halls d’exposition répartis sur 22 000 m². Mais c’était sans compter l’inauguration, en ce mois de novembre 2019, d’un superbe auditorium de 3200 places doté de 14 salles de réunions et deux ballrooms ayant une capacité d’accueil de 2360 personnes. Le centre de convention et d’exposition a déjà prévu pour 2020 l’organisation de quatre congrès allant de 1000 à 5000 participants.

Ce gigantesque projet fait partie d’un développement urbain MICE qui va s’intensifier en intégrant, dans sa stratégie, le quartier de Madinat Al-Irfan. Nouvelle porte d’entrée de la ville, ce quartier va voir fleurir très vite hôtels, bureaux et logements à l’image du JW Marriot qui ouvrira en fin d’année, venant s’ajouter au Crowne Plaza qui trône déjà aux alentours du centre de convention. C’est en tout sept hotels qui sont attendus pour atteindre une capacité d’acceuil MICE allant jusqu’à 8000 personnes.

L’aéroport international de Mascate

Du fait de sa proximité avec l’aéroport international, le centre de convention va bénéficier de l’expansion du hub de Mascate et de son nouveau terminal qui verra transiter 12 millions de voyageurs avec des solutions d’accueil dédiées au groupes avec zones et guichets spéciaux. Il existe d’ailleurs un vol direct quotidien vers Paris assuré par Oman Air qui compte bien augmenter cette fréquence compte tenu de l’intense trafic entre les deux capitales.

La plage aussi…

Cet aéroport permettra aussi aux voyageurs d’affaires de décoller vers les magnifiques sites touristiques que compte le sultanat d’Omar comme Salalah, dans le sud du pays ou encore vers les fjords de la péninsule du Musandam, autant de sites magiques qui offrent des solutions idéales pour les voyages incentive, comme des dîners dans le désert ou dans les nombreux forts parfois classés à l’Unesco. Le bureau MICE, chapeauté par le ministère, a bien l’intention de faire du sultanat d’Oman un must dans le domaine de l’incentive en s’appuyant sur les 4000 chambres d’hôtels qui ouvriront l’an prochain dans le pays pour accueillir cette manne touristique.

L’atelier « Vendre à l’industrie allemande » de la CCI Paris Île-de-France convie les dirigeants et cadres de PME et ETI le mercredi 6 novembre 2019 de 9h30 à 16h30 à venir comprendre les points clés qui leur permettront d’adapter leur stratégie et leur moyens commerciaux à ce marché.

Bien plus que dans tout autres pays, l’industrie est en Allemagne à la base de la croissance et de la prospérité de son économie, l’excellence de son savoir-faire jouit d’ailleurs d’une réputation bien méritée à travers le monde.
L’Allemagne reste le premier client de la France et premier exportateur mondial de technologies, le pays excelle dans la plupart des domaines industriels et offre de réelles opportunités aux entreprises françaises qui ont des produits technologiques innovants qui souhaitent « vendre à l’industrie allemande ».

Au programme

Accueil café > 9H00
Ouverture : Nacéra Amari Police, Chef de Projets internationaux – CCI Paris Ile-de-France


L’industrie en Allemagne
– Chiffres clés, structure et localisation
– Facteurs clés de succès, Innovation, R & D
Antoine Chardin,  Conseiller aux entreprises –  CCI France Allemagne


Soutien aux partenariats en innovation franco-allemands
Mael M’Baye, Responsable Partenariats Tech Internationaux – Bpifrance


Recommandations d’approche
– Stratégie d’approche du marché allemand,
– Différences socio-culturelles
– Méthodologie d’approche des grands comptes : ciblage, communication, négociation
– Le suivi et le développement des affaires.
Valérie Munsch, Chef de Projets industries – CCI France Allemagne


Conclusion et possibilités de soutien de la CCI France Allemagne et de la CCI Paris Ile-de-france
Antoine Chardin,  Conseiller aux entreprises  – CCI France Allemagne
Fabienne Daguzé, Conseiller international Services Tech & Industries – Team France Export – CCI Paris Ile-de-France


Témoignage
– L’approche de donneurs d’ordres industriels allemands par une PME française


Questions-réponses
14h à 16h30 : Entretiens avec les experts CCFA, accordés sur demande, par ordre d’arrivée des bulletins d’inscription, dans la limite des places disponibles (durée : 30 minutes)
 

Adresse : 
6-8 avenue de la Porte de Champerret,
75017 Paris

CONTACT :
Virginie NGO : Assistante international
Lui écrire

Vous voyagez fréquemment vers la Suisse pour vos affaires ? TGV LYRIA met à votre disposition une solution rapide, écologique, confortable et connectée qui vous transportera de centre-ville à centre-ville tout en bénéficiant d’une offre entreprise qui saura répondre à vos exigences et à votre budget.
Fabien Soulet, Directeur Général et Cécile Morel, responsable des marchés France et Overseas nous révèlent les détails d’une offre unique sur le marché.

Ambition Africa tiendra sa seconde édition les 30 et 31 octobre au Ministère de l’Économie et des Finances à Paris. L’évènement, organisé par Business France et placé sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République, va réunir plus de 1000 acteurs économiques avec environ 400 entreprises françaises et 500 entreprises venant de l’ensemble du continent Africain.

Présent dans de nombreux pays africain, Business France bénéficie d’une réelle connaissance sectorielle qui permet de favoriser les courants d’affaires entre les entreprises africaines et françaises.
Fort de son succès en 2018, Ambition Africa verra plus de 26 pays représentés pour la 2e édition.

Au programme

Mercredi 30 octobre

8h00 – Accueil des participants

9h00 – Allocutions d’ouverture en séance plénière

10h20 – L’Afrique c’est maintenant !

11h00 – Environnement des affaires en Afrique

12h20 – Déjeuner

13h30 – Comment accompagner la mobilité urbaine de l’Afrique ?

14h30 – Quel mix énergétique pour l’Afrique de demain ?

Conférence du Club Afrique de France Invest : Invest for growth in Africa

  • 15h30 – 15h35 : Introduction par Hervé Schricke, Président du Club Afrique de France Invest 

  • 15h35 – 16h05 : Bruno Le Maire, Ministre de L’Economie et des Finances et Tony Elumelu, Président, The Tony Elumelu Foundation
    Les moteurs des économies africaines et les opportunités pour les investisseurs
  • 16h05-16h10 : Le capital-investissement en Afrique : la dynamique du marché, les chiffres clés 
  • 16h10 – 17h00 : Table ronde 1 – L’Afrique, des opportunités de diversification pour les investisseurs en capital 
  • 17h00-17h10 : Regards croisés sur le marché africain du financement 
  • 17h10-18h00 : Table ronde 2  – Le capital-investissement, au service des entreprises africaines et non africaines

18h00 – Eau et déchets : 2 enjeux majeurs pour l’Afrique

19h00 – Conclusion

19h10 – Cocktail de networking

Jeudi 31 octobre

9h00 – Rôle du numérique en Afrique ?

10h00 – Systèmes de santé efficaces et durables

11h00 : Infrastructures de transport et logistique multimodale : accélérateur de croissance du continent

12h00 :Solutions de financement des entreprises africaines

13h00 – Déjeuner

14h00 – Comment l’Afrique deviendra le prochain géant agricole et agroalimentaire ?

15h00 – Formation professionnelle : une stratégie incontournable pour l’Afrique

16h00 – L’Afrique : un marché de consommation très prometteur

17h00 – Femmes africaines : une nouvelle génération de leaders

18h00 – Quel rôle pour la diaspora dans le co-développement en Afrique ?

18h50 – Conclusion

19h00 – Fin

Les participants pourront participer à différents débats sur des thèmes tels que l’environnement des affaires, le numérique, transport, l’investissement, l’agriculture, le rôle des femmes dans la société, les énergies mixtes, la gestion de l’eau et des déchets, la mobilité urbaine, la santé, le rôle de la diaspora, la formation professionnelle et le marché de consommation.

Ambition Africa 2019 va permettre aux PME et ETI présentes de bénéficier de rencontres B2B pour dynamiser les échanges avec des potentiels clients, investisseurs ou partenaires et de profitez des moments de pause pour échanger avec les participants durant les moments de networking (cocktail) dans le village d’experts.

Les intervenants

Bruno LE MAIRE

Ministre de l’Économie et des Finances

Tony O. ELUMELU

Entrepreneur et Philanthrope – Président de Heirs Holdings

Christophe LECOURTIER

Directeur général de BUSINESS FRANCE

Agnès PANNIER-RUNACHER

Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances

Jean-Baptiste LEMOYNE

Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Mossadeck BALLY

Fondateur et Président Directeur Général du Groupe Azalaï Hotels

Ibou DIOUF

Responsable du programme SSATP (Programme de Politiques de Transports en Afrique) Banque Mondiale

Ludovic SUBRAN

Chef Economiste du Groupe Euler Hermes

Rejoignez Ambition Africa 2019, les 30 et 31 octobre 2019 au Ministère de l’Économie et des Finances – Paris

Frais de participation : 350 € / participant français – 280€ pour le 2ème participant
Gratuit pour les entreprises Africaines

Inscription : www.ambition-africa.com

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER
AUX DERNIÈRES NOUVELLES

Le respect de votre vie privée est notre priorité

L’accès au site implique l’utilisation de cookies mais celle-ci est subordonnée à votre consentement.