SERVICES

Les risques d’accidents cardiaques représentent un réel enjeu aussi bien pour la santé des salariés au travail qu’au niveau réglementaire. La présence d’un défibrillateur et de personnels formés au secourisme (SST) deviennent indispensables pour beaucoup de PME et ETI. Devant la complexité du choix dans ce domaine, les entreprises doivent faire appel à de vrais experts.
MATECIR DEFIBRIL, premier réseau d’accès publique français à la défibrillation cardiaque externe, offre des solutions complètes d’équipement en défibrillateur, de maintenance et de formation aux gestes de premiers secours.
Nicolas D’Agostino, DGA de DEFIBRIL et Sarah Ramas, commerciale, nous éclairent sur ces dispositifs médicaux qui révèlent leur véritable importance lorsque la vie humaine est en jeu.

Nicolas Dufourcq, Directeur Général de Bpifrance, nous reçoit dans ses bureaux pour présenter le VTE (Volontariat Territorial en Entreprise) et lancer un appel aux adhérents et visiteurs de PME-ETI.fr.
Le programme VTE, initié par le gouvernement et porté par Bpifrance, est là pour répondre à l’enjeu capital que représente le recrutement des talents pour nos PME et ETI en région. Une belle initiative que nous sommes fiers d’accompagner !

L’apparition du Covid a considérablement accéleré la transition des modes de consommation vers des parcours clients digitaux et omnicanaux. C’est précisement pour répondre à ces nouveaux enjeux que DALENYS propose sa plateforme de paiement unifiée.
Guillaume Djourabtchi, Directeur Marketing et Paul Hajjar, Directeur Commercial nous expliquent les contours de ces solutions de paiement qui permettent d’optimiser l’expérience achat et de renforcer la relation client.

Mettre en place une stratégie de communication efficace demande du temps, une certaine expertise et un coût financier non négligeable pour les annonceurs. Beaucoup de dirigeants de TPE et PME rencontrent ces obstacles et ne parviennent pas à se démarquer de la concurrence. Chaque étape est importante pour parvenir à augmenter votre notoriété, transformer vos prospects en clients fidèles et rester présent dans leur esprit. De la mise en œuvre des outils digitaux à l’organisation d’un événement, découvrez ci-dessous des conseils pour élaborer une stratégie de communication pertinente et booster vos ventes.

Par Walaa Slaoui – Fondatrice de RUBIKOM

Les réseaux sociaux pour gagner en visibilité

L’activité de l’entreprise sur les réseaux est le fondement de son e-réputation. Pour améliorer votre image tout en mettant en avant vos expertises, il est nécessaire d’élaborer une stratégie digitale créative. Inutile d’être visible sur tous les réseaux sociaux, ce qui est essentiel c’est d’être actif sur ceux qui sont le plus adaptés à votre activité et à votre cible.

Le développement de votre stratégie social media passe par l’élaboration d’une stratégie de Community Management. Que ce soit sur Facebook, Instagram ou Twitter, il est primordial de créer un planning éditorial et de définir une fréquence de publication. Pour créer de l’engagement auprès des communautés, il est vivement conseillé de créer du contenu pertinent afin d’être crédible en apportant des conseils et de l’actualité à votre communauté.

Un blog pour asseoir votre expertise

La création d’un blog et la rédaction d’articles pour l’alimenter, permettent à l’entreprise de se placer comme un expert dans son domaine. De plus, un blog est une source de notoriété pour l’entreprise car cela lui permet de gagner en visibilité. En effet, les articles qui bénéficient d’un référencement naturel optimisé, grâce à une sélection de mots-clés, permettront d’améliorer le référencement SEO de l’entreprise. Il faut tout de même prendre en compte que l’animation d’un blog demande un certain investissement en matière de temps. Effectivement, la fréquence de diffusion des articles doit être régulière. Il est également très important de faire un suivi des performances et d’analyser les statistiques pour définir les sujets les plus pertinents pour vos clients. Tous les articles doivent être relayés sur les réseaux sociaux pour générer un maximum de visites sur le site internet. Petite astuce, offrez aux lecteurs la possibilité de commenter l’article pour engager une discussion et créer un lien avec les prospects.

Des vidéos pour créer de l’engagement

La vidéo est un outil incontournable pour générer de l’engagement. Attractive et divertissante, la vidéo est très appréciée des internautes. D’ailleurs, 37% du trafic mondial sur mobile se fait sur YouTube. La vidéo s’utilise de différentes manières : pour mettre en avant un témoignage, mettre en scène son savoir-faire, mettre en valeur un évènement, mettre en lumière votre marque employer ou encore pour faire une interview. Quel que soit la forme que prend votre vidéo, la créativité doit être au cœur de vos réalisations pour susciter de l’intérêt auprès de votre cible et ainsi booster vos ventes.

Des newsletters pour apporter de la valeur

La newsletter apporte de la valeur ajoutée à l’entreprise et à son site e-commerce. En communiquant régulièrement, votre clientèle s’attachera à votre marque. Cet outil permet d’apporter des conseils à vos clients et prospects, de les tenir informés de l’actualité de l’entreprise et de présenter les nouveaux produits et services. Accompagnée d’une création graphique pertinente, votre newsletter obtiendra un taux de conversion élevé. Pour augmenter votre base de données de prospects, il suffit d’ajouter la possibilité de s’inscrire à la newsletter sur votre site internet.

Les évènements pour créer un lien de confiance

La mise en place d’événements est indispensable pour faire du relationnel avec les prospects et la clientèle. De l’organisation à la communication, il y a plusieurs étapes à respecter pour qu’une action événementielle se déroule comme souhaité. La réservation de la salle, la création d’invitations, la gestion des réservations, les publications pré et post évènementielles, la diffusion d’une vidéo de l’événement, et la mise en œuvre et l’organisation le jour J, sont des étapes primordiales pour que votre événement soit un réel succès qui contribuera à booster vos ventes.

Les supports papier pour se distinguer de la concurrence

Les supports de communication print ne sont pas à négliger, ils sont toujours utiles pour se démarquer de la concurrence. Ils se déclinent en de multiples formes, de la carte de visite originale, au catalogue pour faire découvrir vos produits, en passant par la plaquette qui présente votre offre. N’oubliez pas, lors d’une participation à un salon, il est essentiel de prévoir la création et l’impression d’un kakémono et/ou d’un roll-up pour présenter votre entreprise. Le petit plus, pensez à offrir des blocs-notes personnalisés à vos clients, un goodies toujours pratique pour garder votre marque en tête !

Vous avez désormais toutes les clés en main pour booster vos ventes et développer votre chiffre d’affaires. Comme vous l’avez constaté, le digital n’est pas la seule option, bien qu’il soit très important. Pour vous aider à mettre en place ces différents outils de communication, vous pouvez profiter de conseils en communication en collaborant avec notre agence de communication. Rubikom vous offre l’expertise d’une agence au prix d’un freelance ! Les packs de communication prposes par www.rubikom.fr vous permettent d’activer ces divers leviers de communication au meilleur moment et en fonction de votre besoin.

GOLDEN PORTAGE est un acteur à forte croissance dans le domaine du portage salarial spécialisé IT et nouvelles technologies qui offre aux consultants les avantages d’un statut de salarié tout en préservant leur indépendance et leur liberté.
Pour les entreprises, c’est la garantie d’un dispositif réglementé et sécurisé qui assure une optimisation des coûts d’embauche.
Arnaud Ribon, fondateur de GOLDEN PORTAGE nous explique le mécanisme et l’organisation d’un système tripartite dans lequel toutes les parties sont gagnantes.

Les risques cyber sont devenus une menace récurrente pour les PME et ETI souvent considérées comme une cible attrayante par les pirates informatiques.
Les cyberattaques peuvent s’avérer très coûteuses car, en plus des dégâts causés et du temps d’interruption d’activité, l’entreprise a des obligations réglementaires liées à la protection des données personelles (RGPD). Il est donc impératif de mettre en place une stratégie défense et surtout de bien s’assurer.
VERSPIEREN propose des solutions d’assurances des risques cyber adaptées à la taille des entreprises et aux enjeux que celles-ci rencontrent selon leur domaine d’activité.
Hervé Duquesnoy, Directeur du développement et Philippe Chipart, Directeur des entreprises à taille humaine nous parlent d’une offre qui allie sensibilisation, gestion de crise et indemnisation.

Il est difficile, voire impossible, d’échapper aux notes de frais en entreprise. La question qui compte est alors de savoir ce qu’il est possible de faire pour transformer ce qui peut ressembler à un fardeau en levier de performance. Car oui, les notes de frais prennent du temps et peuvent coûter très cher. C’est du temps productif perdu pour les salariés, que ce soit les collaborateurs en déplacement ou les personnes en charge du traitement des notes de frais. Sans compter le manque de visibilité financière pour la direction de l’entreprise. La gestion digitalisée des notes de frais présente de nombreux avantages et est donc indispensable pour être plus efficace, mais aussi plus agile, plus numérique et plus réactif.

Limiter les erreurs humaines et faciliter la vie des salariés et des managers

À partir du moment où l’on manipule des données, il existe un risque d’erreur. Si des standards et des normes ont été créés pour limiter ces erreurs, la meilleure solution reste l’automatisation. Pour un humain, il est facile de confondre deux cellules sur Excel pour faire un copier-coller. Ou d’oublier une virgule, faire une erreur dans une formule… Et les conséquences peuvent être catastrophiques, que ce soit en matière de conformité financière et fiscale ou pour des raisons organisationnelles. La gestion digitalisée des notes de frais permet au logiciel de gestion des frais professionnels de détecter les montants et d’en assurer le suivi tout au long de la chaîne de validation et de remboursement.

Du côté des salariés en déplacement, lors d’une dépense professionnelle, il faut penser à demander le reçu, à noter le nom des clients dans le cas d’un déjeuner d’affaires, puis à le garder précieusement. Quelques jours ou quelques semaines plus tard, il faut ressortir les reçus, et les joindre à un processus interne qui peut exiger de compléter un document Excel ou PDF, à l’imprimer puis à l’envoyer par courrier interne au service concerné. C’est donc long et compliqué à faire. Avec la gestion digitalisée des notes de frais, tout se fait en temps réel.

Pour les managers, valider une note de frais prend du temps et requiert des efforts. Avec l’automatisation, ils reçoivent une notification pour les valider depuis une application. Toute l’information est centralisée au même endroit.

Une vue à 360° de l’ensemble des dépenses et l’optimisation des ressources comptables et financières

Le premier chantier auquel doit s’atteler l’entreprise consiste à obtenir une visibilité très fine des dépenses engagées par les collaborateurs afin de vérifier leur conformité interne. Ce niveau de détail est très difficile à obtenir avec un traitement manuel car il impose de scruter une à une toutes les lignes de dépenses. Avec une solution digitale la précision des informations recueillies est maximale et offre à la direction financière le niveau de connaissance indispensable au contrôle et au pilotage des dépenses pour éviter la fraude (20 % des employés arrondissent à la hausse leurs notes de frais), supprimer les doublons et limiter les erreurs.

Dans une plateforme centralisée, le comptable suit la vie de la note de frais depuis son émission et peut piloter plus finement la gestion de la trésorerie pour anticiper les remboursements. Tout le monde gagne à passer au numérique : le collaborateur dispensé des tâches administratives, et l’entreprise qui garde en permanence le contrôle de ses dépenses tout en réduisant drastiquement les risques de fraude. Les coûts cachés ? Supprimés !

A propos de SAP Concur

SAP® Concur® est la référence mondiale en matière de solutions intégrées de gestion des frais et déplacements professionnels. Elle est animée par une volonté constante de simplifier et d’automatiser ces processus quotidiens. Son application mobile, largement plébiscitée, guide les employés dans tous leurs déplacements, les dépenses sont intégrées directement dans les notes de frais et l’approbation de celles-ci est automatisée. En intégrant des données en temps quasi réel et en utilisant l’IA pour vérifier 100 % des transactions, les entreprises peuvent voir exactement ce qu’elles dépensent sans se soucier de potentielles zones d’ombres dans leur budget. Les solutions SAP Concur éliminent les tâches fastidieuses d’hier, facilitent le travail d’aujourd’hui et aident les entreprises à fonctionner au mieux de leurs capacités chaque jour. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site concur.fr ou sur le blog SAP Concur.

Le Redesign-To-Cost (ou reconception à coût objectif), permet d’améliorer la compétitivité d’un produit ou d’une gamme de produits en réduisant ses coûts ou en augmentant sa valeur. Souvent, les deux leviers sont activés en même temps afin de compenser les surcoûts liés à une relocalisation. Atol, Seb, veloscoot …sont autant d’entreprises qui ont mené cette démarche dans le passé, avec le succès qu’on leur connaît.

Par Jean-Baptiste Guillaume – Associé IAC Partners

Dans le cadre d’une relocalisation, un critère de choix essentiel est le produit et son positionnement sur le marché local. Alors comment conjuguer valeur perçue par l’utilisateur et optimisation des coûts ? C’est à cette question que répond le Redesign-To-Cost en s’intéressant aux rapports entre les performances du produit et l’allocation du coût et de la valeur. Certes, l’approche diffère en fonction de l’étape de développement du produit à partir de laquelle on applique la démarche. Mais que l’on débute le développement ou que l’industrialisation soit déjà en cours, il est indispensable d’évaluer les inducteurs de coûts liés aux fonctions ou au process. Ainsi, le Redesign-To-Cost peut faire gagner 5% sur les coûts au lancement commercial du produit mais peut monter jusqu’à 30% dans le cadre de la mise en place d’une conception modulaire.

Au cours d’un développement, le ReDesign-to-Cost va repenser les fonctions du produit pour répondre au juste besoin du marché. Focaliser les coûts du produit sur les fonctions qui apportent de la valeur au produit, c’est tout l’enjeu de la démarche. Chaque fonction ou sous-ensemble se voit attribué un coût en fonction des performances attendues. Il s’agit d’un processus itératif et collaboratif où tous les acteurs du développement (marketing, R&D, achats, etc.) convergent sur des idées challengeant le contenu du produit avec des gains ou des coûts associés. Ces idées peuvent remettre en cause le processus de production (platforming, approche de différenciation retardée, etc.) ou encore le business model afin de mieux répondre aux habitudes des consommateurs locaux (par exemple, plutôt que de vendre une poussette à un prix élevé, on la proposera en location longue durée).

Si l’industrialisation du produit a déjà démarré, le Redesign-To-Cost s’attardera plutôt sur un accroissement de la marge en réduisant les coûts de production. On s’attachera alors à ressourcer localement, à trouver des schémas alternatifs de supply-chain et à réduire l’impact de la main d’œuvre sur le coût total du produit. En général, c’est ce dernier point qui rend les relocalisations coûteuses. On privilégiera la main d’œuvre sur les opérations à forte valeur ajoutée et acceptera l’automatisation des autres tâches. C’est également un excellent moyen de réduire les coûts cachés associés à la production dans les pays low-cost : les non-qualités sont traitées immédiatement et durablement, la supply-chain est optimisée, les délais sont réduits et la collaboration avec les fournisseurs est renforcée. A l’approche d’un démarrage de production, on se limitera aux scénarios à faible effort et fort ROI, liés aux achats et à la supply-chain.

Enfin, si la relocalisation implique de nouveaux investissements, la méthode permet d’améliorer le Total-Cost-of-Ownership, en dimensionnant au juste besoin un appareil de production flexible et évolutif. Dans ce cadre, l’utilisation du revamping est également une option, de même que la transformation digitale en réalisant une usine 4.0 afin de tirer parti des avantages technologiques français.

Les méthodologies de ReDesign-To-Cost utilisées depuis plus de 30 ans par IAC Partners ont aidé de nombreux clients à conserver leurs sites de production en France ou à relocaliser certaines gammes de produits. De la construction d’une stratégie de relocalisation cohérente en fonction des enjeux économique à l’accompagnement dans la réalisation des projets de conception et de mise en production, IAC Partners réalise les audits des pratiques opérationnelles, la mise en place de méthodes pragmatiques et la recherche des solutions adaptées avec vous.

Le Plan de Relance Export répond précisement aux enjeux pratiques des PME et ETI exportatrices désireuses de renforcer leur force de frappe à l’international mais aussi à celles qui cherchent à se lancer à L’export. L’ouverture aux marchés internationaux peut justement représenter une opportunité et un levier de croissance dans une période où nos business models sont souvent en pleine transformation.  

Le Plan de Relance Export a été pensé pour répondre à 5 axes fondamentaux qui permettront aux PME et ETI de calibrer et de structurer leur projet export de façon stratégique et précise. Les 13 mesures du Plan de Relance Export sont des leviers simples, lisibles et efficaces qui accompagneront nos entreprises et leur permettront de tirer pleinement parti des 100 milliards d’euros du plan de relance pour repartir à la conquête des marchés étrangers.

1. L’INTELLIGENCE : Mieux informer sur les marchés étrangers

Mesure #1 : un « compte numérique personnalisé de l’exportateur »

Un espace numérique sécurisé et personnalisé sera disponible, à la demande des entreprises, sur les plateformes régionales de la Team France Export. Toute PME ou ETI pourra s’y rendre pour découvrir de nouvelles opportunités et s’informer en temps réel sur l’état des marchés adaptés à son profil et à son activité.

Mesure #2 : S’informer avec le « Relance Export Tour »

Le Gouvernement apportera son appui à l’organisation par la Team France Export d’évènements et d’actions de promotion de l’export dans les régions et dans les filières, au plus près des entreprises, afin de les sensibiliser aux défis à relever pour un développement international réussi.

2. LA PROJECTION : Faciliter les activités de prospection export

Mesure #3 : S’organiser et se projeter avec le « Chèque Relance Export » ▸ bénéficiez-en dès maintenant

Mesure #4 : Être accompagné par les moyens renforcés de l’assurance prospection (Bpifrance)

Mesure #5 : Profiter également de l’assurance prospection « accompagnement », une assurance prospection adaptée et rénovée (Bpifrance)

Mesure #6 : Participer et être accompagné sur les salons internationaux▸ programmation sur la rubrique agenda

Mesure #7 : Connaitre et Exposer sur les nouvelles vitrines digitales de l’offre française ▸ janvier 2021

3. SOUTENIR LA JEUNESSE AVEC LE DISPOSITIF V.I.E. : Mobiliser les talents pour le développement international des PME et ETI

 Mesure #8 : Recruter un V.I.E grâce au « Chèque relance V.I.E » ▸ janvier 2021

4. RENFORCER LES OUTILS DE FINANCEMENTS EXPORT : Faciliter et soutenir la réalisation des projets à l’export

Mesure #10 : Beneficier du financement de projets grâce à l’appui contra-cyclique des financements export (Bpifrance)

Mesure #11 : Pouvoir se positionner sur des projets d’infrastructures grâce au doublement de l’enveloppe dédiée aux FASEP (DG Trésor)

Mesure #12 : Financer vos projets grace au Prêts du Trésor (DG Trésor)

5. PROMOUVOIR LA MARQUE FRANCE : Déployer une communication de conquête autour de l’architecture de la marque France et des marques sectorielles

 Mesure #13 : Déployer et utiliser la stratégie de marque France

❯❯ Téléchargez la présentation détaillée du Plan de Relance Export ❮❮Q

Le coworking a fait son entrée dans le monde hôtelier depuis un certain temps avec des espaces de travail nouvelle génération pour les cadres et professionnels nomades. En effet, la banalisation du télétravail et les changements des organisations de travail depuis le confinement a fait naitre de nouveaux besoins. Un marché que les grands acteurs de l’hôtellerie ont su saisir en multipliant les offres.

Par Eric Orsini

Ces nouveaux espaces de coworking se mettent en place dans les zones calmes des lobbys ou même dans les chambres sur demande pour une atmosphère plus privée. Café, rafraîchissements et service d’impression et de copie viennent compléter une offre nouvelle qui permet aussi de réserver des salles de réunion à l’heure dans le respect des mesures sanitaires en vigueur. 

En plus du coworking dans les lobbys, la tendance est de plus en plus à la location des chambres en tant que bureaux, avec des forfaits qui peuvent être fixés à la journée ou à la semaine pour une utilisation entre 9h à 18h. Ce concept n’est pas nouveau en soi puisque le site dayuse.fr en faisant déjà son fonds de commerce depuis 2010 mais avec les nouvelles mesures sanitaires, les hôtels et leurs nouveaux équipements sont considérés comme une alternative valable au travail à domicile où il est parfois difficile de réfléchir au calme loin du bruit des enfants ou du voisinage. Un sondage réalisé en juillet pour Accor par OnePoll au Royaume-Uni indique que 23 % des personnes interrogées avouaient être moins productives à cause des distractions.

ville,chambre,café,restaurant,bar,repas

Le concept de coworking « bureau à l’hôtel » qui offre aux professionnels une possibilité de travail à distance ininterrompue et de qualité a d’abord été fortement utilisé en Allemagne au plus fort de la pandémie et a fait tranquillement son chemin jusqu’à Paris, Londres ou Los Angeles. Toutes les grandes enseignes ont réagi à cette demande qui tombe à pic pour combler les pertes du secteur touristique et trouver de nouveaux revenus additionnels.
En France, le groupe Accor développe dans ses hôtels les Wojo Corners et les Wojo Spots, en partenariat avec sa filiale Wojo, que le groupe français codétient avec Bouygues Immobilier. On peut aussi citer le réseau français du groupe Best Western qui vient de créer son offre de coworking myWO pour “My Working Space”, qui est disponible pour l’instant dans 14 hôtels pilotes et qui prévoit d’en développer une cinquantaine à terme.

Il existe aussi des solutions d’hébergement long séjour qui se distinguent de l’hôtellerie classique par la taille des chambres qui sont agrémentées d’une cuisine équipée. Cette offre « Work in Residence » convient parfaitement au travail à distance comme à la maison et se décline en studios équipés d’un poste de travail dédié et appartements avec un salon et une salle à manger séparés, en plus des chambres individuelles, pour des projets de groupes.

nuit,restaurant,Design d'intérieur,un hôtel,Inde,hall

D’autres hôteliers ont décidé de donner au concept un coté plus “bleisure” comme le groupe Barrière qui avait proposait cet été des “escapades télétravail” à Deauville, Dinard et La Baule ou encore le Hyatt Regency Chantilly qui a crée depuis la rentrée l’offre “Workation” pour prendre de l’avance sur le week-end en télétravaillant à l’hôtel à partir du vendredi matin pour ensuite profiter des avantages du Early check-in, de l’accès au spa ou de la salle de fitness. Cette offre s’est depuis étendue aux autres hôtels Hyatt en France, ceux de Paris ainsi que l’Hôtel Martinez à Cannes et le Hyatt Regency à Nice et le Palais de la Méditerranée. Même en période de crise sanitaire rien n’empèche de joindre l’utile à l’agréable…


INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER
AUX DERNIÈRES NOUVELLES

Le respect de votre vie privée est notre priorité

L’accès au site implique l’utilisation de cookies mais celle-ci est subordonnée à votre consentement.